Les spécialités culinaires bretonnes géolocalisées!

En regardant Master Chef jeudi dernier (oui bon je pense que je n’étais pas la seule…), j’ai remarqué que nous ne savions pas grand chose des spécialités culinaires de nos régions et de nos villes. Cela s’est perdu avec le temps et ne se transmet plus hélas entre les générations. Et j’avoue que j’ai moi-même fait l’erreur d’avoir répondu « les gavottes de Quimper »…mais qui sont nées réellement à Dinan! Savoir manger c’est un apprentissage et quand c’est local, c’est encore mieux, non? Après quelques recherches vous avez ici un véritable répertoire des spécialités des communes et des localités bretonnes et nantaises! 

Les gourmandises, la viennoiserie, les sucreries et les biscuits

– Le Kouign-Amann de Douarnenez

– Les galettes (biscuits) de Pont-Aven

– Les p’tits LU de Nantes

– Les craquelins de Saint-Malo

– Le gochtial (brioche locale) de la presqu’île de Rhuys

– La pastès (brioche locale) de Plouguerneau

– Le bourgueu (gâteau de pâte) de Crozon

– Le pain mirau de Carestiemble

– Les craquants (biscuits chocalatés) du Trégor

– La niniche de Quiberon (petite sucette au caramel beurre salé)

– Le pommé (confiture à la pomme, au goût de caramel) de Bazouges-la-Pérouse et de Tremblay

Les plats, les mets et la viande.

– Le Kig ha Farz du Léon

– La galette saucisse de Rennes (à acheter au marché des Lices et aux abords du Stade Rennais avant un match!)

– La cotriade de Moëlan-sur-Mer (ragoût de poisson et de pommes de terre)

– La Roulade Sévigné de Vitré (pintade farcie)

– Le ragoût d’agneau sous la motte de Ouessant

– L’andouille de Guéméné (et à ne pas confondre avec la normande, celle de Vire!)

Coquillages et crustacés

– Les huîtres de Cancale

– Le homard de Loguivy-de-la-Mer

– La langouste de Camaret-sur-Mer

– La langoustine de Loctudy

– Le pouce-pied de Belle-île-en-Mer

– La coquille Saint-Jacques d’Erquy

– Les ormeaux de Molène

– Les moules de bouchots de la Baie du Mont Saint-Michel

Des fruits et des légumes 

– Le coco de Paimpol

– L’artichaut de Saint-Pol-de-Léon

– La mâche de Nantes

Les oignons rosés de Roscoff et les jaunes pailles des vertus d’Erdeven

– Les pommes de terre de l’île de Batz

– Les fraises de Plougastel

– Le marron de Redon

– Les carottes de Nantes et les carottes de sable de Santec

– Les choux-fleurs de Saint-Méloir-des-Ondes

Des boissons traditionnelles bretonnnes  à consommer avec modération hormis l’eau de Plancoët

– Le cidre, le chouchen (alcool de miel), le lait ribot, le lambig (eau-de-vie de cidre), le muscadet

Et puis n’oublions pas le sel de Guérande.

Cet article ne demande qu’à être complété. J’attends vos suggestions avec grand plaisir! 

J’en profite pour vous inviter à lire Martine Perthuis, bretonne d’origine, blogueuse culinaire et chroniqueuse sur Food Reporter, elle s’intéresse de près aux produits du terroir! Son compte twitter vous ouvrira, j’en suis sûre, l’appétit!

Les pictogrammes ont été téléchargés légalement du site BREIZHTORM. Création – www.magikstudio.fr – Glenn Le Bourhis / Romain Digue – 2012

Mélusine à Paris

Une bretonne à Paris

5 commentaires

  1. Bonjour,

    Très juste récapitulatif des recettes traditionnelles de notre bien belle région !

    Je rajouterai la godinette dans les boissons, un délicieux cocktail breton à consommer avec modération (en tout cas faire semblant d’essayer :D)

    • Bienvenue sur le blog et merci de ton commentaire! Exact je l’avais oublié celui là le fameux cocktail rennais composé de l’eau-de-vie de fraises entre autres…

  2. Pingback :Déguster les produits de merroir à la bonne saison! | Mélusine @ Paris Déguster les produits de merroir à la bonne saison! |

  3. Pingback :Les Johnnies, ces jeunes marchands venus de Roscoff - Mélusine @ Paris

  4. Pingback :Les spécialités culinaires breton...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *